Rechercher
  • Angèle Ledig

L'intelligence collective au service de la performance

Mis à jour : 1 juin 2019



Quelle est la première suggestion qui s’affiche quand vous saisissez le mot « intelligence » dans votre moteur de recherche ? Sans trop de suspens, c’est « intelligence artificielle » qui vous est proposé d’emblée. Elle est au centre de toutes les attentions et particulièrement celle des entreprises. Lors du salon Viva Technology 2019 qui a rassemblé les entreprises autour de l'innovation, difficile de trouver un stand sur lequel on ne parle pas d'intelligence artificielle.


Mais - et vous l'aurez certainement deviné grâce au titre - c'est une forme d'intelligence toute autant synonyme d'enjeux et d'opportunités pour les entreprises qui est l'objet de cet article : l'intelligence collective.




Avant toute chose, attelons-nous à définir le concept, plus compliqué à cerner qu’il n’y paraît, d’intelligence collective. Il y a autant de définitions de l’intelligence collective que de domaines dans laquelle l’appliquer. Dans La Stratégie du Thé, Olivier Zara définit l'intelligence collective dans un contexte managérial comme « une somme d’intelligences de la situation conjuguées à des savoirs ». Mais encore ? En bref, l’intelligence collective c’est une intelligence qui surpasse chacune des intelligences individuelles des membres qui composent un groupe grâce aux interactions au sein du groupe.

Cela s'apparente légèrement à la théorie de la sagesse des foules selon laquelle un grand nombre de personnes a plus de chance de trouver la réponse correcte à une question qu'un seule personne qualifiée sur le sujet, à la différence que l'interaction entre les répondants doit être nulle dans le cadre de l'intelligence des foules.


Pourquoi devrait-on tous se mettre à l'intelligence collective ?



Vivre dans un monde chaotique. L'environnement dans lequel nous évoluons est en perpétuel changement. Les règles auxquelles il est soumis ne sont pas immuables et il nous est impossible de prédire la majorité des phénomènes qui s'y produisent. Par ailleurs, les éléments qui le composent ne sont pas superposés mais bien entremêlés et interdépendants. Enfin, c'est un univers ambigu dans lequel les événements ne peuvent jamais être interprétés d'une seule manière. Autrement dit, nous vivons dans un monde VICA (Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu).


Dans un tel contexte de chaos ordonné, il devient une nécessité de faire appel à l'intelligence collective. Elle permet d'avoir une vision plus complète de la réalité, en sortant de sa tour d'ivoire pour mettre en commun les points de vue et les connaissances.


Engager ses collaborateurs. Faire appel à l'intelligence collective est une excellente manière de contribuer à l'engagement de ses équipes. En 2016, l'entreprise Gallup réalise une étude visant à mesurer l'engagement des employés à travers le monde. Parmi les critères figurait, entre autres, la prise en compte de leur opinion personnelle dans les décisions. Dans le même ordre d'idée, en 2014, 64% des employés de LinkedIn étaient prêts à laisser passer une prime de 10% sur leur salaire en échange de plus de flexibilité au travail (source). Et oui ! Le salaire n'est pas l'unique source de motivation des équipes, l'environnement de travail compte lui aussi.


Et devenir plus performant. En effet, la même étude Gallup a prouvé le lien entre engagement et performance des équipes, celle-ci étant mesurée à l'aune de critères comme l'absentéisme, la productivité ou encore la satisfaction client. Ainsi l'intelligence collective est un moyen d'atteindre de meilleurs résultats, en prenant de meilleures décisions et en engageant mieux ses collaborateurs.


Comment booster les performances d'une équipe avec l'intelligence collective ?

Co-construire. Utiliser l'intelligence collective c'est prendre la décision de réfléchir collectivement aux problématiques auxquelles une équipe doit répondre. Il ne s'agit pas pour le manager de faire semblant d'écouter ses collaborateurs puis d'éliminer une à une les solutions qui ne concordent pas avec sa vision de la situation. Il ne s'agit pas non plus pour lui de se cacher derrière la responsabilité du groupe ou encore de perdre sa légitimité. Au contraire, c'est bien une nouvelle façon de créer de la valeur managériale en mettant à profit les divers points de vues, connaissances, expertises et expériences pour prendre la meilleure décision possible.


Former des équipes grâce à l'intelligence collective. Oui ! On peut également mettre à profit les bienfaits du groupe dans le cadre de l'apprentissage. La collaboration et les interactions générées par le travail de groupe contribuent au développement et à l'ancrage des compétences ce qui explique pourquoi c'est une méthode de travail très populaire chez les enseignants.



L'intelligence collective est l'un des 3 leviers que Smart Hands-on utilise pour construire des expériences de formation engageantes et qui favorisent le développement de compétences solides.


  • Les utilisateurs de la plateforme ExSALEnce ont la possibilité de se challenger en équipe sur leurs compétences commerciales !

  • En participant au business game Top Leader, des managers aux profils divers sont amenés constituer des équipes et à réfléchir et prendre des décisions ensemble dans un univers compétitif !





Angèle Ledig


Pour approfondir

- "Décision collective = engagement collectif ? " Olivier Zara

- "Moneyball for Business : Employee Engagement Meta Analysis", Jim Harter

- Le syndrome de la Tour d'Ivoire

- "Vers l'intelligence collective des équipes de travail" Greselle Olfa Zaïbet




66 vues1 commentaire

Copyright Smart Hands-On 2015 - 2018 | Mentions Légales