Rechercher
  • Angèle Ledig

Faire du développement des compétences un jeu d'enfant


Ce n'est une nouvelle pour personne : l'omniprésence du digital modifie en profondeur nos usages. Les outils que nous utilisons au quotidien évoluent et avec eux se transforment nos modes de vie et de consommation. Inévitablement, ces changements déteignent sur nos attentes dans le cadre professionnel qui a bien souvent un train de retard sur les tendances grand public. Pour réussir à rattraper ce retard, les entreprises ont besoin d'outils adaptés à ces nouvelles pratiques. Cela concerne également le développement des talents.

Pourquoi les entreprises doivent-elles trouver de nouveaux moyen de faire monter leurs collaborateurs en compétences et vers quels outils peuvent-elles se tourner ?



Regarder un film de science-fiction, lire un article sur la géopolitique au Moyen-Orient, acheter une nouvelle paire de chaussures et accessoirement passer des appels ne sont qu'une infime partie de ce qu'on peut aujourd'hui faire avec un smartphone et une connexion internet. Nous avons à présent la capacité de passer d'un média à l'autre en quelques secondes et ce, sans avoir à changer d'appareil ! Une véritable culture du zapping


Ceci s'inscrit dans une réalité plus large : nous vivons dans une culture de la gratification immédiate (Simon Sinek) et cherchons constamment à réduire les délais. Que ce soit pour nous faire livrer cette nouvelle paire de chaussures, pour trouver un itinéraire ou même pour manger : il faut que ce soit maintenant !


Prenons un exemple simple et célèbre : la communication à distance. Dans les années 80, première révolution : grâce au "cellulaire" plus besoin d'appeler de chez soi pour inviter quelqu'un à sortir en espérant ne pas tomber sur ses parents. Aujourd'hui, avec nos smartphones et notre connexion internet on fait encore mieux. Non seulement nous pouvons envoyer des messages en illimité mais nous pouvons aussi savoir si notre interlocuteur est connecté, s'il a vu notre message, s'il est en train de nous répondre... La communication est instantanée !


Pas étonnant de voir sur les réseaux sociaux des personnes qui partagent avec le monde entier, en quelques lignes, leur frustration face à une connexion internet un peu lente ou un délai de réponse un peu trop long à leur goût. Aujourd'hui, cela ne suffit plus d'avoir une connexion ou de pouvoir communiquer, il faut que ça aille vite !




L'attention sur-sollicitée


L'attention, c'est un système dans notre cerveau qui sélectionne l'information, un petit peu comme une lampe torche que l'on pointerait sur ce qui nous intéresse. Elle peut être de trois types :

  • l'attention réflexe se focalise sur ce qui est saillant, ce qui « attire l’attention ». Voyez ce qui se passe si je décide d'écrire en MAJUSCULES.

  • l'attention volontaire est obtenue par un effort de concentration sur une tâche précise. C'est celle-ci que vous mobilisez pour lire cette article.

  • l'attention émotionnelle est attirée par les éléments d'information qui suscitent des émotions ou qui sont associés à certaines émotions. C'est celle dont je me sers pour retenir votre attention en m'adressant directement à vous. (Ça fonctionne ?)

Il faut savoir deux choses :


D'une part, notre capacité à être attentifs est de plus en plus courte :


"Le poisson rouge tourne dans son bocal. Il semble redécouvrir le monde à chaque tour. Les ingénieurs de Google ont réussi à calculer la durée maximale de son attention  : 8 secondes. Ces mêmes ingénieurs ont évalué la durée d’attention de la génération des millenials, celle qui a grandi avec les écrans connectés  : 9 secondes. Nous sommes devenus des poissons rouges, enfermés dans le bocal de nos écrans, soumis au manège de nos alertes et de nos messages instantanés."


Bruno Patino - La civilisation du poisson rouge : petit traité sur l'économie de l'attention 2019


D'autre part, elle est mise à rude épreuve par le flot incessant de contenu qui se présente à nous à longueur de journée. Notifications, e-mails, publicité, vidéo de divertissement, article intéressant... Sous des dizaines de formes différentes et en quantités astronomiques, les contenus sont en constante compétition pour notre attention. Nous sommes entrés dans une véritable économie de l'attention.


"We compete with - and lose to - Fortnite more than HBO"


Netflix - Earning Report January

2019


La plateforme de divertissement comptait en 148 millions d'abonnés en Juillet 2019 tandis qu'en mars 2019, le jeu vidéo développé par Epic Games rassemblait 250 millions de joueurs inscrits.


Sans tomber dans le discours nostalgique du "c'était mieux avant", faire ces constatations sur l'évolution de nos usages est nécessaire. Elle a en effet des conséquences à plusieurs niveaux et dans de nombreux domaines, notamment l'éducation.


Et les entreprises sont bien entendu concernées puisque de leur capacité à faire monter leurs collaborateurs en compétence découlent leurs résultats. Comprendre l'apprenant d'aujourd'hui et s'adapter à ses pratiques et ses attentes : voilà le véritable défi pour les entreprises qui cherchent à développer les talents pour booster leurs performances.


Développer les compétences en 2019


De ce qui a été énoncé plus haut se dégage le profil type de l'apprenant actuel : le digital fait partie intégrante de son quotidien et il s'attend à de l'immédiat dans toutes les actions qu'il entreprend. Capter son attention et la garder demandent de redoubler d'efforts pour lui proposer une expérience dont il se souviendra et qu'il aura envie de renouveler. Ajoutons à cela que l'abondance de contenu dans laquelle il est plongé rend indolore la perte de ces contenus souvent gratuits et remplaçables.



Ainsi, lorsqu'il est question pour les entreprises de faire évoluer leurs collaborateurs à travers le développement de leurs compétences, le digital apparaît comme une évidence.






Le savoir et la capacité de développer ses compétences à portée de clic : c'est la promesse non tenue des plateformes d'apprentissage en ligne appelée MOOCs (Massive Open Online Classroom ou Formation en Ligne Ouverte à Tous en français). Diffusables à un grand nombre de participants, faciles d'accès et favorisant l'autonomie dans la progression, elles semblaient être la modalité idéale de développement des compétences.


Cependant, ces plateformes souffrent d'un déficit d'engagement et ne permettent pas un réel ancrage des connaissances. La gratuité des contenus, le manque d'interactivité du format, et l'autonomie des utilisateurs augmentent les chances de se désintéresser de la formation avant la fin du cursus. Heureusement, il existe d'autres moyens de former grâce au digital !



Comment développer efficacement les compétences grâce au digital ?


Miser sur le micro-learning


Cette modalité d'apprentissage consiste à mettre à disposition de l'apprenant des sessions d'apprentissage rapides, accessibles n'importe où, n'importe quand et sur n'importe quel appareil. Le but est de redonner à l'utilisateur les commandes en lui permettant d'inclure des sessions d'apprentissage dans son zapping quotidien. C'est une méthode qui fonctionne car elle permet non seulement d'aligner le format des contenus avec ce à quoi les apprenants sont habitués mais aussi d'éviter la surcharge de la mémoire court-terme car rappelons-le, il s'agit de ménager la capacité de concentration de notre apprenant.


Un format court, associé à des phases régulières d'entraînement, c'est le moyen idéal de s'assurer que les compétences construites le sont sur des fondations solides, en ancrant correctement les savoirs dans la mémoire de l'apprenant.


Engager l'apprenant : un jeu d'enfant


Créer des sessions d'apprentissage courtes ne suffit pas à s'assurer que les cursus soient complétés et que les participants repartent en ayant bien acquis l'ensemble des compétences pour lesquelles ils étaient venus.


Il existe dans notre cerveau un système dont l'activation, par le biais d'émotions positives, encourage l'assimilation et l'intériorisation de certains certains comportements. Ce système est connu sous le nom de circuit de la récompense. C'est lui qui est à l'origine de certains comportements addictifs et c'est également lui qui est à l’œuvre dans la construction de réflexes pavloviens.


À travers le plaisir lié au jeu, la gamification est un moyen très efficace d'activer le système de récompense pour engager un apprenant. Il s'agit de tirer parti de l'attention émotionnelle pour que l'apprenant atteigne le "flow".



En psychologie le flow représente l'état dans lequel est plongée une personne qui effectue une activité captivante. Il se caractérise, entre autres, par la concentration optimale du sujet sur la tâche à accomplir. Il est attentif et motivé !

Gamifier une activité peut contribuer à créer une expérience de flow au travers de celle-ci, à condition qu'elle soit gamifiée dans les règles de l'art.




Ainsi, si LA modalité d'apprentissage par le digital n'existe pas et que chaque entreprise doit trouver celle qui répond le mieux à ses besoins, le micro-learning et la gamification restent des valeurs sûres qui garantissent l'engagement des apprenants et la rétention des connaissance !


Découvrez en vidéo comment ces principes sont appliqués chez Smart Hands-on !



Je veux une démo !


Je veux en savoir plus sur Work-Out Games


4 vues

Copyright Smart Hands-On 2015 - 2018 | Mentions Légales